10 ans d’iPhone

Il y a 10 ans, jour pour jour, Steve Jobs présentait le premier smartphone d’Apple : l’iPhone. Une révolution que l’on ne soupçonnait même pas car, au-delà de l’objet design doté d’une interface intuitive, c’est notre façon de consulter de l’information, des contenus et de consommer qui allait totalement évoluer.

Révolution industrielle

Le 29 juin 2007, en une seule présentation (« keynote ») de Steve Jobs, les leaders du marché d’alors prenaient 2 à 3 années de retard. Certains, dont Palm, ne s’en relèveront pas. Apple a créé un outil, un objet qui allait servir de référence pour tous les constructeurs de smartphones.

C’était quoi un smartphone ?

Rappelons-nous des modèles disponibles alors : les HTC, Motorola, Blackberry, Palm et autres Nokia disposaient certes d’écrans couleur, mais de petite taille, en raison d’un clavier imposant. De plus, ces modèles « derniers cris » étaient souvent dotés d’un stylet.

motorola-nokia-2007

Un outil de la vie quotidienne

Pour les utilisateurs, l’iPhone a changé les habitudes : avec une interface ergonomique, facile à prendre en main (un seul bouton !), les très nombreuses fonctionnalités sont aisément accessibles, ce qui était loin d’être le cas avec les premières interfaces, développées par Microsoft notamment.

iphone-applications-10-ansLes (très) nombreuses applications en ont fait un véritable couteau suisse de la vie quotidienne, tant pour faire ses achats que durant ses loisirs. L’iPhone est devenu lecteur de musique, GPS, appareil photo, caméra vidéo, … il a remplacé la carte routière (et les GPS depuis), permet un accès immédiat aux réseaux sociaux, et offre de nombreuses fonctionnalités qui nécessitaient jusqu’alors un PC portable ou fixe.

Côté professionnel, il a donné davantage de mobilité, une connexion permanente « avec le bureau » (parfois trop !).

Bref, aidé des développeurs d’applications et des opérateurs télécom offrant un réseau 2G, 3G, puis 4G, Apple s’est imposé dans la vie quotidienne de chacun, y compris les possesseurs de Samsung, LG ou Huawei, ces derniers constructeurs ayant depuis repris les standards instaurés par la firme de Cupertino.

10 ans après…

Dix après sa sortie, l’iPhone est devenu un standard, et l’ensemble de la concurrence a repris l’interface d’Apple et les fonctionnalités « plein écran »: nous n’imaginons pas autrement un écran de smartphone qu’avec des icônes carrés !

L’iPhone a également entraîné la mutation de l’industrie du software (logiciels, applications) : tout comme la musique avec l’iPod quelques années plus tôt, les achats d’applications se sont dématérialisés. Il est bien loin le temps où on allait acheter dans le commerce une boite contenant un logiciel sur CD-Rom (ou sur disquettes pour les plus anciens !).

Plus d’un milliard d’iPhone vendus

En 10 ans, il s’est vendu plus d’1 milliard d’iPhone, et il s’en vend toujours plus de 200 millions par an. L’appStore génère 20 Mds $ de chiffre d’affaires chaque année (sur lequel Apple prélève une commission de 30% !).

Et demain ?

Aujourd’hui, la sortie d’un iPhone est moins « rupturiste » qu’elle n’a plus l’être en 2007. Trois ans près l’iPhone, Apple lançait l’iPad et réinventait le PC Portable. Mais depuis, l’Apple Watch (2014) n’a pas révolutionné l’horlogerie ni rencontré l’adhésion du grand public.
Alors, à quand le nouvel objet révolutionnaire d’Apple ?

iphone-7-Apple